L’asbl de Scute

Introduction

L’asbl de Scute a été fondée en 1992. Sa mission: conserver, faire revivre la patrimoine maritime de la côte belge et plus particulièrement celui de l’ancien port de pêche de Blankenberge.

Ainsi naquit l’asbl de Scute

Dès 1991, le maître voilier et héritier d’une lignée de pêcheurs en mer Achilles Wittevrongel  exprima la souhait de construire une chaloupe de pêche de Blankenberge plus connue sous le nom de Scute. 

Assez curieusement, la réalisation matérielle du rêve d’Achilles Wittevrongel vint du Pajottenland, petite région bien connue située au Nord-Est de Bruxelles. 

C’est là qu’habite Herman Dewitmusicien, facteur de cornemeuses et autres instruments anciens, grand amateur de petits bateaux en bois.  Dans cette région habitait également, car ils nous a hélas quittés depuis, Luc Casaer,  historien et archéologue maritime.  Luc Casaer est aussi l’architecte du Doryplume, petite embarcation vendue sous la forme de kit par la revue Chasse Marée. C’est en se procurant un de ces kits qu’Herman Dewit a fait la connaissance de Luc Casaer. Ils construisirent ensemble le petit dory et c’est pendant cette construction que naquit l’idée de reconstruire le Scute de Blankenberge, véritable monument de de l’archéologie maritime. 

Par l’intermédiare d’autres musiciens, cette idée vint aux oreilles d’Achilles Wittevrongel et c’est ainsi que naquit l’asbl de Scute.


La renaissance de la chaloupe de pêche de scute

Bientôt Daniël Bossier, poisonnier à Halle et fils de pêcheur Zeebrugeois, venair renforcer le groupe, ainsi que Frank Panesi et Leo Feytens qui offraient de l’aide logistique. Deux constructeurs de navires de Zeebruges, Gustaaf et Urbain Haerinck, figuraient aussi parmi les fondateurs de l’asbl.

Après un an d’études et de relevés de cotes sur de maquettes anciennes (les plans du bateau n’existant pas) sous la direction d’Edward Heyneman, les constructeurs bénévoles de l’association se mirent au travail et, après bien des difficultés aussi bien techniques que financières, le Scute de Blankenberge fut lancé devant 5000 personnes le 11 juin 1999 sous le nom de B1 Sint Pieter.

Depuis, le B1 Sint Pieter silonne les côtes belges. Il s’est même permis, lors d’un voyage mémorable, de participer aux traversées de Tahitou près de St. Vaast la Hougue en Normandie. Il a aussi été très remarqué lors de sa première participation à Sail 05 Amsterdam.

Le scute, bateau très lourd et non ponté, n’est pas adapté aux longs voyages. Il servait principalement à la pêche côtière et ne sortait guère plus de deux jours. Il venait s’echouer sur la plage par marée haute pour y décharger sa pêche. Les plus anciennes represenatations de cette chaloupe de pêche datent du 17e siècle. Elle navigua jusqu’à la première guerre mondiale.


Les activités, le chantier et le musée maritime

Si vous désirez en savoir plus sur les activités de l’asbl, faire un tour en mer, visiter le chantier et le plus petit musée maritime de la côte Atlantique. N’hésitez pas, prenez contact et vous serez acceuilli par nos constructeurs bénévoles qui répondront volontiers à toutes les questions que vous voudrez bien leur poser.

Le chantier et le musée sont ouverts au public le jeudi, le vendredi et sur rendez-vous. Durant la saison de navigation (fin avril – septembre) une visite des bateaux ainsi qu’un tour en mer sont possible, mais uniquement sur rendez-vous.